Nutrition et santé

Bien manger pour renforcer son système immunitaire

Une bonne santé passe par une alimentation équilibrée et saine. En ces jours après les fêtes, il est important de retrouver une alimentation saine et équilibrée. Et en cette période de l’hiver, nous avons un grand besoin de renforcer notre système immunitaire.

Le système immunitaire a besoin d’une alimentation vivante, c’est-à-dire d’aliments crus, 65 % selon les études. Mais, le plus important est d’avoir une alimentation variée et équilibrée.

Les bactéries sont aussi importantes pour booster nos défenses immunitaires : on les retrouve dans les aliments lactofermentés où l’on trouve les probiotiques comme  le chou, le céleri, la carotte, le yaourt de chèvre…. Les prébiotiques sont aussi indispensables ; on en trouve dans les artichauts, les asperges, l’ail et l’oignon, les graines de lin, les bananes, les amandes, les noix…

Les oméga-3 anti-inflammatoires se trouvent dans les poissons gras comme la sardine, le hareng ou le saumon. Les omégas 3 se trouvent aussi dans les graines de chia, l’huile de colza, l’huile de lin et l’huile d’olive, l’huile de noix. On en trouve aussi dans les légumineuses (les lentilles, les haricots rouges ou blancs….)

La vitamine D est importante aussi pour booster son système immunitaire ; on la puise grâce aux rayons du soleil (une exposition  des mains, des avant-bras et du visage pendant  10 à 15 minutes entre 11 heure et 14 heure  est conseillée) ; cependant, durant l’hiver, la vitamine D se trouve dans les poissons gras (saumons, harengs, sardines à l’huile…)  dans les œufs, l’huile de foie de morue…

Le zinc est important également ; on trouve cet oligo-élément dans les fruits de mer, la viande, les céréales complètes.

La vitamine C améliore le système immunitaire ; on trouve la vitamine C dans les fruits (agrumes),  les fruits rouges, le persil,  la tomate, la laitue.

N’oublions pas les protéines présents dans la viande, volaille, poissons, œufs, charcuterie mais aussi certaines céréales et légumineuses et les glucides lents présents dans céréales et féculent; afin de limiter les écarts de glycémie, il est conseillé de manger des céréales complètes.

A noter : tous les produits transformés possèdent une quantité de sucre et autres additifs néfastes pour la santé. Alors, il vaut mieux manger le plus possible des plats maisons !

Et n’oubliez pas l’exercice physique qui est un gage de bonne assimilation des nutriments par votre corps. La marche d’un bon rythme est un excellent exercice physique!