Sciences et sophrologie

La peau et en prendre conscience grâce à la sophrologie…

En sophrologie, nous apprenons à prendre conscience des sensations au niveau de notre corps. Quoique de plus important pour ressentir que notre peau ! En effet, notre peau est un organe pourvu de capteurs sensoriels mais aussi elle joue le rôle de protection des agressions extérieures.

L’ensemble de notre  peau mesure environ 2m² et pèse environ 5kg chez un adulte; la peau est l’organe le plus lourd du corps humain. La peau est un tissu souple et lisse qui nous protège. La peau est résistante, extensible et imperméable. Elle forme une barrière de protection de l’organisme contre les agressions de l’extérieur. Elle constitue une barrière mécanique empêchant l’entrée des bactéries, des virus et de certains parasites. À sa surface, certaines bactéries inoffensives constituent une barrière biologique.

Ainsi, pourquoi notre peau est-elle si importante ?

 La peau est une enveloppe vivante :

  • Elle respire grâce à de petites ouvertures situées à sa surface : les pores.
  • Elle régule la température du corps.
  • Elle est aussi « une usine à vitamines» ; en puisant son énergie dans la lumière du soleil, la peau fabrique la vitamine D qui permet à nos os de fixer le calcium. Elle se renouvelle constamment et nous protège des rayons ultra violets, des micro-organismes ou des agressions externes.

Elle se compose de  trois couches, de l’extérieur vers l’intérieur :

L’épiderme : c’est une couche de la peau directement en contact avec l’extérieur ; elle est donc  protectrice ; elle possède une série de cellules empilées comme des briques  qui  forment un mur appelé sa kératinocyte ; donc, il forme un bouclier presqu’imperméable. Ainsi, ces cellules se renouvellent tous les 30 jours les cellules mortes ; ces cellules mortes se trouvent à la surface de la peau : la cornée ; elles forment une couche très résistante. Ces cellules mortes tombent peu à peu : c’est la desquamation : l’épiderme a une fonction aussi  réfrigérative et antiseptique grâce à l’action de la sueur. Ces substances constituent une barrière chimique. La sueur passe par plus de 2 millions de pores.

Le derme est la couche épaisse de la peau ; on y trouve des vaisseaux sanguins ; c’est donc le derme qui irrigue et nourrit l’épiderme. Il régule la chaleur corporelle. Composé de collagène et de l’élastine, le derme permet à la peau d’être élastique et résistante. C’est dans le derme que se trouve la racine de nos poils (les bulbes pileux) et aussi les glandes produisant le sébum et la sueur (les glandes sudoripares). La transpiration participe à la régulation de la température du corps. Le derme est un organe sensitif avec ses multiples terminaisons sensorielles. En effet, le derme possède de récepteurs sensoriels permettant  de ressentir les pressions sur la peau mais aussi de ressentir la chaleur ou le froid.

L’hypoderme  est la couche la plus profonde de la peau.  Elle se compose de cellules graisseuses : les adipocytes. C’est un isolant thermique nous protégeant du froid. Mais il nous protège aussi des chocs.

 

 

La peau a plusieurs fonctions :

  • Un rôle protecteur : La peau protège le corps des agressions extérieures (les rayons du soleil, la chaleur, les chocs ou encore les infections…)
  • Un rôle sensoriel : elle possède des terminaisons nerveuses de la peau  qui permettent de transmettre les sensations thermiques, tactiles, et douloureuses.
  • Un rôle de régulateur thermique : la température corporelle est maintenue à 37°C grâce notamment aux vaisseaux sanguins, ainsi qu’aux glandes sudoripares.
  • Un rôle purificateur par l’élimination des déchets par la sueur à travers les pores de la peau.

Les muqueuses, « peau » qui protègent nos organes :

Les muqueuses tapissent l’intérieur des organes en contact avec des substances provenant du milieu extérieur. Il s’agit des poumons (en contact avec l’air), du tube digestif (en contact avec les aliments), des appareils urinaires et génitaux (en contact avec un partenaire).
Elles forment elles aussi une barrière mécanique étanche. En outre, elles sécrètent un mucus permettant d’englober les agents infectieux et de les éliminer.

Par conséquent, enveloppe protectrice et sensorielle, la peau est une enveloppe qui nous protège ; en sophrologie, nous allons prendre conscience de notre peau au travers d’exercices d’activation du corps par des mouvements.  Prendre conscience de sa peau nous permet d’apprendre à se protéger, à développer la confiance en soi et l’estime de soi … bref à apprendre à s’aimer !