Psychologie et sophrologie

Identifier, connaitre, accepter ses émotions…

« Si on te voit pleurer, on va penser que tu es faible », « Si on te voit énervé, on va penser que tu es aigri”, “Contrôle-toi et ne pleure pas », « Les hommes ne pleurent pas»… Autant de phrases que l’on nous ressasse depuis la nuit des temps!

Ces pensées nous déforment et nous obligent à réprimer l’expression de nos propres sentiments.

Or, de nos jours, nous remarquons que réprimer ses émotions peut avoir des conséquences sur la formation de maladies physiques, dont les maladies hépatiques. Alors, de nos jours, prendre conscience de ses émotions et les accepter nous permet de préserver notre santé.

Alors pourquoi est-il important d’identifier ses émotions?

Définition:

Une émotion est une réaction d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement: cris, critique, bruit violent…. Ces stimulis entrainent des réactions différentes. La cause de nos émotions se trouve à l’intérieur de nous et varie selon notre façon d’agir.

A quoi servent-elles ?

Les émotions sont dues à des phénomènes chimiques envoyés à notre cerveau qui modifient notre structure chimique momentanément. Elles activent des pleurs, peurs, la panique.

Quelles sont les principales émotions?

 

On  compte 4 principales émotions:

  • La peur : c’est un signal déclenché soit par une image, un son, soit par une illusion (comme une branche que l’on prend pour un serpent); cette émotion est très importante car elle nous permet de développer notre instinct de survie.

 

  • La colère est une émotion qui est liée à la communication; elle est aussi liée à la notion de territoire et d’espace : en effet, si quelqu’un entre chez nous sans notre permission, utilise nos affaires sans notre permission, la colère peut se déclencher. Mais la colère a aussi une autre fonction : elle sert à expulser l’autre de notre espace, à dire NON pour ne pas se faire empiéter par l’autre. La colère se manifeste quand on a l’impression que notre espace personnel a été empiété par l’autre. La colère est différente de la violence; Effectivement, la colère est une émotion; la violence est  l’expression de cette émotion et va se traduire par un comportement violent.

 

  • La tristesse est un deuil de quelque chose qu’on a perdu. Elle permet de clore une histoire pour en entamer une nouvelle. La tristesse est nécessaire pour avancer dans la vie.

 

  • La joie est une émotion positive; elle intervient quand on se sent bien, en équilibre, dans notre axe, en accord avec nous. La joie se vit immédiatement dans le présent, et non pas dans le futur, le passé.

Émotion, sentiments, c’est quoi la différence?

Si les émotions surviennent de façon répétée, elles se transforment en sentiments : le sentiment est une pensée qui dure et qui entretient une réaction chimique à l’intérieur de soi ; si le cerveau enregistre l’émotion et qu’elle reste bloquée, cela peut créer des maladies ou des troubles. Une émotion négative peut provoquer une blessure, et vous donner l’impression de rejet, d’abandon ou d’humiliation.

Si les émotions sont une pure réaction physiologique, les sentiments, eux, sont une construction mentale. Une émotion est un message important qui nous informe que nous devons agir ici et maintenant. Une émotion ne se vit que dans le moment présent, bien qu’elle trouve écho dans nos expériences passés.

Ce qui permet de différencier l’émotion du sentiment:

  • Le sentiment est un état psychologique (mental et non physique)
  • C’est une affection de longue durée, bien installée en nous.
  • C’est quelque chose de plus intime, plus silencieux, plus discret.
  • Le sentiment est directement lié à notre histoire personnelle, à nos blessures.
  • Il est lié au passé et très subjectif. Quand le sentiment est chargé en négatif, il nous fait beaucoup souffrir.

Par conséquent, nos sentiments nous enferment dans un passé révolu et figé;  ils déforment aussi la réalité; effectivement, les sentiments ont tendance à nous projeter une image exagérée voire tronquée de la réalité.

En somme, la sophrologie permet d’identifier ses émotions, et de les laisser émerger mais aussi de les CANALISER. En acceptant ses émotions, les émotions sont mieux gérées et nous permettent d’aborder sereinement notre existence.

Mme Lemaitre, sophrologue